Motions adoptées par le 77ème congrès de la CNA à Montpellier les 12 et 13 octobre 2012

Le 77ème congrès de la Confédération Nationale des Avocats réuni à Monptellier les 12 et 13 octobre 2012, consacré "aux nouveaux métiers de l'Avocat" a adopté à l'issue de ses travaux et en AG de clôture les motions suivantes :

Motions adoptées par le 76ème congrès de la Confédération Nationale des Avocats, à Côme (Italie), les 29 et 30 avril 2011

Le 76ème congrès de la Confédération Nationale des Avocats, réuni à Côme les 29 et 30 avril 2011, a adopté à l'issue de ses travaux et en assemblée générale de clôture les motions suivantes :

Motions adoptées par la Convention préparatoire de la CNA, à Nîmes, le 25 mars 2011

La CNA à tenu à Nîmes le 25 mars 2011 sa convention préparatoire « l’avocat anticipe le risque » en vue de sa participation à la convention nationale des avocats à Nantes « confiance et sécurité – nouveaux besoins de droit ».

Motions adoptées par le Forum de la Confédération Nationale des Avocats (C.N.A.), à Rouen le 2 juillet 2010

STRUCTURES ET FINANCEMENTS
Le 2 juillet 2010 à Rouen, les membres et les sympathisants de la CNA réunis au FORUM CNA 2010 ont adopté la motion suivante :

Motions adoptées par le Forum de la Confédération Nationale des Avocats (C.N.A.), à Paris le 19 juin 2009

Au Forum de la CNA vendredi 19 juin 2009, où chacun a pu s’exprimer sur ce qui fait débat dans la profession d’avocat, les positions suivantes ont été votées. Elles rejoignent et enrichissent les actions syndicales de la CNA.


Motions adoptées par le 75ème Congrès de la Confédération Nationale des Avocats (C.N.A.) Nantes les 26 et 27 juin 2008

La Confédération Nationale des Avocats, réunie en Assemblée Générale à l’issue de son 75ème Congrès, a adopté le 27 juin 2008 à Nantes, les motions suivantes :

Motions adoptées par le 73ème Congrès de la Confédération Nationale des Avocats (CNA) à MALTE, le 1er octobre 2005

Les libertés des Avocats

Le secret professionnel des Avocats a pour justification et fondement le droit pour chaque citoyen d'être défendu, y compris contre l'Etat.